Écotourisme en Éthiopie: la découverte des mammifères endémiques du pays

11. mai 2021 Loisirs 0
Écotourisme en Éthiopie: la découverte des mammifères endémiques du pays

L’Éthiopie est une destination très prisée pour ses riches patrimoines culturel, historique et naturel. La culture et l’histoire tiennent une place prépondérante au pays avec l’existence des monuments et sites remarquables comme les stèles de Tiya, la vallée de l’Aouache, la ville d’Axum, Lalibela et ses églises creusées dans le roc… etc. Pourtant, le pays est également très connu pour sa biodiversité exceptionnelle. L’Éthiopie abrite plusieurs parcs nationaux qui sont des réfuges pour de très nombreuses espèces animales endémiques. Pour une plongée dans le cœur authentique du pays, cet article vous propose un safari inédit à travers 4 parcs naturels du pays.

Parc national de Mago : sanctuaire des crocodiles et hippopotames

Le Parc national de Mago est situé à 809 km d’Addis-Abeba, au sud-ouest d’Éthiopie, via Jinka et Minch. C’est un des sites touristiques les plus pittoresques et isolés de l’Éthiopie. Formé d’un immense désert d’un côté, et des collines verdoyantes et une vaste steppe de savane de l’autre, le parc couvre une superficie de 2162 km2. Les vallées du mont Mago sont parcourues par la rivière qui porte le même nom. Cette dernière qui sert de l’asile pour de nombreux poissons et reptiles. On y retrouve, outre des grands mammifères comme les koudous, les éléphants, les lions, les buffles, les léopards, les girafes et les hyppopotames, aussi des reptiles comme les crocodiles. Avec ces paysages sauvages bien préservés, le Parc national de Mago est un site idéal pour un safari animalier en Éthiopie.

Parc national d’Awash : pour pister les oryx et gazelles d’Éthiopie

Le Parc national d’Awash porte le même nom que la rivière qui le traverse. Il se trouve dans la région Afar, à 225 kms à l’est de la capitale Addis-Abeba. Le site est un incontournable pour les touristes qui veulent explorer la nature en Éthiopie. Ce paysage quasi-désertique parsemé d’accacia et de savanes est un abri pour de nombreux oiseaux (400 espèces) et surtout des mammifères comme les koudous, les gazelles de Soemmer ou encore les oryx. Mais, d’autres habitants comme des babouins, du singe colobe, du Klipspringer daman, du Reedbuck, du Caracal, d’Aardvark, de la tortue géante, du Dik Dik, du waterbucks velu, des porcs sauvages, des Servals, des léopards, des guépards et des zèbres constituent également des principales attractions dans le parc.

Parc national de Balé, à la rencontre du nyala des montagnes

Situé à 2500 à 4307 m d’altitude au milieu de la chaîne de montagne éthiopienne, le Parc national de Balé est une destination parfaite pour les amateurs de randonnées. Le site est situé au centre de l’Éthiopie, dans la région d’Oromia, à 400 km au sud d’Addis-Abeba. Ces grands espaces sauvages de 2200 km2 sont des lieux des plus grandes concentrations d’espèces endémiques au monde. Inscrit au patrimoine mondial, le parc de Balé est surtout connu pour ses mammifères endémiques qu’on ne voit nulle part ailleurs sur terre. C’est le biotope des mammifères uniques comme le Nyala des montagnes, le renard du Simien et la Molerat géant. C’est assurément un endroit singulier qui fait émouvoir les coeurs des aventuriers.

Parc de Nechisar : guetter le bubale de Swayne

Le parc est considéré comme l’une des attractions touristiques majeures en Éthiopie. Pour réjoindre le site, le Parc national de Nechisar se trouve à 500 km de la capitale Addis-Abeba, près de Arba Minch. Formé de plaines herbeuses et forêts, ce site de 514 km² héberge les quelques espèces en voie d’extinction au pays. C’est un sanctuaire bien protégé des zèbres de Burchell, mais c’est aussi l’un des derniers espaces naturels pour observer les bubales de Swayne. C’est un incontournable pour les écotouristes en quête d’observation des espèces endémiques.

Aimer notre article et suivez-nous: