Des œuvres d’art de la renaissance italienne incontournables à Florence

01. avril 2021 Blog 0
Des œuvres d’art de la renaissance italienne incontournables à Florence

Florence, en Italie, est souvent appelée le berceau de la Renaissance, représentant la renaissance des royaumes de l’art et de la science entre les 14e et 17e siècles. Aujourd’hui, c’est un trésor de joyaux artistiques et architecturaux, les chefs-d’œuvre d’artistes déterminants de la Renaissance tels que Michel-Ange et Da Vinci exposés dans des musées et des galeries d’art de renommée internationale.

Statue de David

Fabriquée entre les années 1501 et 1504, la statue de David de Michel-Ange représente le héros biblique de David avant sa bataille avec Goliath, comme documenté dans 1 Samuel 17. Les yeux de David font preuve d’intensité et sa position corporelle montre de la vigilance et du courage alors qu’il entre dans la bataille équipée d’une fronde sur son épaule gauche et un rocher serré dans sa main droite, contre un Goliath blindé portant un bouclier. Le bloc de marbre dans lequel David a été sculpté avait été abandonné pendant 25 ans par deux artistes avant Michel-Ange en raison de ses imperfections, mais l’ingéniosité de ce sculpteur italien a conduit à la création de l’un des chefs-d’œuvre qui ont défini la Renaissance.

Primavera

Ce voyage Florence vous permettra de découvrir la peinture de Sandro Botticelli de Primavera, montrant son utilisation habile de la couleur dans cette représentation du printemps. Bien que les dates exactes de cette peinture ne soient pas claires, on pense que cette pièce raffinée a été créée à la fin des années 1470 ou au début des années 1480 et a été commandée par un membre des Médicis pour un mariage. Botticelli présente élégamment la déesse romaine Vénus au milieu du tableau, encadrée par l’arrivée de Cupidon au-dessus d’elle, et accompagnée des Trois Grâces dansantes à sa gauche, symboles de l’amour, de la chasteté et de la beauté. Les perles que les Trois Grâces portent sur leur tête signifient la pureté. Mercure est vu à l’extrême gauche du tableau comme accueillant le printemps en dispersant des nuages avec son bâton.

Les esclaves

En compagnie de la statue de David à la Galleria dell’Accademia se trouvent Les Esclaves de Michel-Ange, une série de quatre statues de marbre incomplètes surnommées «The Awakening Slave», «The Young Slave», «The Bearded Slave» et «The Atlas. » Deux esclaves achevés sont présentés au Louvre à Paris, France. Le travail inachevé de Michel-Ange montre son processus de sculpture et révèle qu’il croyait fermement que son rôle de sculpteur était de libérer la sculpture engloutie dans le bloc de marbre, contrairement aux lignes directrices d’esquisse sur le marbre et à la sculpture de son œuvre à partir du matériau. Incomplets à différents stades, les historiens de l’art croient maintenant que les esclaves ont été délibérément laissés de cette façon pour dépeindre les différentes luttes pour se libérer d’être piégé dans le monde matériel.

Annonciation

L’Annonciation de Léonard de Vinci, peinte en 1472, capture un moment charnière du christianisme, le moment où l’ange Gabriel descend sur la Vierge Marie pour annoncer qu’elle portera le Fils de Dieu, Jésus. Tenant un lys, symbole de virginité, le jeune ange Gabriel à gauche du tableau rencontre un regard choqué de la Vierge Marie à droite. La main gauche de la Vierge Marie se lève d’étonnement alors qu’elle se demande avec qui elle aura l’Enfant Jésus. Les montagnes et les arbres dans le cadre de ce tableau témoignent de l’amour de Vinci pour la nature. Une série d’analyses suggère que da Vinci a travaillé en collaboration avec Andrea del Verrocchio pour compléter l’Annonciation.

Aimer notre article et suivez-nous: